Lucienne Merguin Rossé
 
 
 
 
 
Agir pour que demain soit possible
 
 
L'Abbaye 105
2906 Chevenez
Tél. 032 476 71 90
 
 
• Thèmes
 
 
 
 
 
 
compteur html  
 
 
Respectueuse des valeurs naturelles et productrice de biens de qualité
 

Dès 1990, sous la pression de l’Uruguay Round, la politique agricole suisse amorce un changement de direction. Petit à petit, la politique des prix est remplacée par des paiements directs, non liés à la production. Dès cet instant, l’agriculteur s’est vu confier le rôle de protecteur de l’environnement, via un contrat social avec la collectivité. Quatorze ans après l’entrée en vigueur de cette nouvelle politique, le bilan est très mitigé. L’environnement subit des atteintes irréversibles, les inégalités de traitement entre les agriculteurs sont manifestes, le contrôle de prestations écologiques est réalisé par les agriculteurs eux-mêmes. Les agriculteurs du canton du Jura, par leurs très grandes surfaces agricoles utiles, perçoivent quelques 80'000'000.- de francs de paiements directs par année (environ 1100 exploitations).

L’avenir réside dans les prestations écologiques renforcées (réseaux écologiques) et contrôlées par des intervenants externes et objectifs, par l’agritourisme, les labels régionaux, la production de produits du terroir. Le projet de parc naturel régional du Doubs est un outil de développement économique régional pour atteindre et promouvoir les objectifs agricoles diversifiés. La multifonctionnalité de l’agriculture est essentielle et son rôle de production alimentaire est à défendre. Le rapprochement entre consommateurs et producteurs doit s’accroître afin de favoriser une agriculture de proximité.
 
 
Ma priorité dans ce domaine: renforcer l'agriculture
biologique dans le canton et la promotion des produits de terroir,
réconcilier les agriculteurs avec l'environnement et le respect des
citoyens.